Gauchiste et Fasciste

21 mars 2011

Ces dames qui kiffent être traitées comme de la chiasse

http://www.vingtenaires.com/article-715324.html

Témoignage à propos de ces demoiselles "libérées" irrésistiblement attirées par d'infâmes machos misogynes qui les traitent pire que de la merde. Explication de la femme savante qui a écrit cet article: holala je comprends pas pourquoi j'aime les gars qui me couvrent de merde, ça doit être parce que j'ai l'espoir de les transformer en gentils garçon, ça doit être une mission que le ciel m'a confiée, moi qui suis si vertueuse et intelligente, ça ne peut être que ça, hihihi.

C'est amusant mais c'est faux.

Voici la véritable explication:

Le problème fondamental des femmes c'est qu'elles ont un plus petit cerveau que l'homme. Donc elles ont besoin d'être guidées par l'homme, sinon elles font que des conneries. C'est vital pour elles de se laisser guider, quand on laisse une femme n'en faire qu'à sa tête, elle finit automatiquement seule comme une merde.

Ensuite y'a deux genre de femmes.

Y'a les femmes bien qui se laissent docilement guider. Avec celles là on peut être cool.

Y'a les femmes de merde qui sont trop prétentieuses pour reconnaitre leur infériorité intellectuelle. Avec celles-là, faut utiliser la manière forte: mentir, se foutre de leur gueule, les rabaisser, bref, les malmener. C'est la seule façon pour elles de satisfaire ce besoin vital: se laisser guider par l'intelligence du mâle. Qui aime bien châtie bien, elles le sentent. Si vous êtes cool avec une meuf qui ne mérite que le mépris, vous la châtiez mal, donc vous l'aimez mal, et elle le sent.

Malheureusement dans ce pays de mongols, la première catégorie représente à tout casser 1% des gonzesses. Les 99% restant sont des femmes de merde, il faut donc les traiter comme de la merde. Pour leur bien.

Je vais demander à l'autrice de l'article ce qu'elle en pense tiens. Je pense qu'elle comprendra pas, pousser le raisonnement aussi loin c'est en dehors des compétences d'une femme normale.

Les femmes c'est un peu comme les mômes en fait. C'est pas la peine de leur expliquer, elles pijent pas. Faut faire comme avec les gamins. Moi quand j'étais môme les adultes m'expliquaient les choses avec des baffes dans la gueule. Mais comme la violence physique est interdite sur les femmes (elle n'est autorisée que sur les enfants), avec les femmes il reste la violence psychologique, le chantage affectif, l'humiliation verbale, les mensonges, la manipulation...

C'est triste mais c'est comme ça, c'est voulu. L'amour hommes-femmes c'est plus possible. Les femmes n'aiment plus les hommes, les médias leur ont trop profondément enfoncé le racisme anti-mâles dans la gueule, et leur esprit est trop faible pour en prendre conscience. Elles croient que l'amour ça se réduit à des pulsions hormonales. Elles savent pas que ça implique aussi toute une batterie de concepts éthiques comme la compassion et l'humilité. Et c'est même pas la peine de tenter de leur expliquer, les salauds qui les manipulent sont plus forts que vous.

L'amour féminin c'est fini. Elles n'aiment plus leurs hommes, ni leurs enfants mâles (et quand elles finissent seules comme des merdes, elles rejettent la faute sur les hommes). Reste les plans cul. Pour l'amour maintenant y'a les chiens et les chats, les femmes sont tombées à un tel stade d'avilissement que les bêtes sont désormais plus vertueuses qu'elles.

Merci tonton David. Tout le bien que tes médias ont fait aux peuples te sera rendu en temps voulu.

Posté par gauchofacho à 15:01 - Commentaires [16] - Permalien [#]

01 mars 2011

Pourquoi 50% des françaises découvrent l'orgasme après l'âge de 30 ans.

Bon alors donc. Il faut se rendre à l'évidence, l'anarchie sexuelle "moderne" nous a fait régresser au comportement sexuel des animaux belliqueux.

Le reportage sur arte "la cité du mâle" est une illustration très réaliste de cet état des choses. D'abord ils interviewent les mâles beta. Ils sont pas très beaux, leur situation sociale est pourrie, les femmes n'en veulent pas, la frustration les rend bouffis de pulsions criminelles (de temps en temps, une femme dérouille de façon horrible) et tiraillés par la tentation homosexuelle qu'ils camouflent derrière une homophobie hypocrite. A la fin on termine sur l'interview du mâle alpha, le bogoss bien dans ses pompes qui a accès au sexe des femmes, et qui se fout bien de leur gueule en expliquant que c'est qu'une bande de sales puceaux.

Le comportement sexuel moderne est donc le suivant: Les mâles "bêta", majoritaires (ouvrez les yeux, la majorité des hommes sont pauvres et moches) sont privés de vie sexuelle (ou alors ils baisent rarement, donc mal, ce qui les humilie encore plus) et sont donc pleins de frustration et de haine. Les mâles "alpha", la minorité des plus beaux et des plus forts - physiquement comme socialement (et surtout, les plus vicelards, en fait, c'est le ticket gagnant au jeu de la séduction, le mythe de don juan n'est pas prêt de mourir), se tapent toutes les femmes, tant qu'elles sont jeunes. Quand elles sont vieilles, elles finissent seules. Ces mâles alpha don juan sont en général des gros connards arrogants car ils n'ont pas besoin de développer les qualités du coeur pour se faire "aimer", et ils sont infidèles car ils ont beaucoup de femelles à satisfaire. Les femmes en âge de niquer ne cessent de se plaindre que les mecs sont des connards, du fait qu'elles ne couchent qu'avec ces don juan connards, mais elles baisent avec quand même. Une fois qu'elles ont passé l'âge de niquer, plus personne ne veut d'elles, alors elles continuent à se plaindre que tous les hommes sont des connards.

Donc, on en est là, et c'est pas prêt de changer. Une minorité de Don Juan qui baisent à tout va, une majorité de Sganarelle qui se contentent des restes ou de rien.

Quelle sortie de secours pour les mâles beta ? On leur en propose plein mais ce sont toutes des impasses:

- L'homosexualité. Contrairement à ce qu'en disent les médias, c'est une vie horrible: pratiques sexuelles crades, incontinence fécale, cancer du cul, sida, ostracisme... pas étonnant qu'il y'ait autant de suicides chez les pédés.

- La lobotomie. Ils essayent d'oublier leurs vies de merde en se gavant de télé, jeux vidéos, haschich, alcool, prozac, lexomil... ce genre de leurres marchent un temps, mais ça ne fait que repousser le jour du gros pétage de câble où toute leur haine va exploser à la gueule d'une victime innocente.

- La castration. Ca a l'air d'une solution barbare, mais d'après les dires des mâles beta qui ont essayé la castration chimique, leur vie est bien plus supportable une fois qu'on leur a supprimé leurs couilles. Ceci dit ça reste une solution barbare, on est des chiens ou quoi ?

- Le retranchement dans une communauté religieuse extrémiste et puritaine. Ca flatte leur égo un temps, ils deviennent fiers d'être des sales puceaux frustrés, mais au final ça aggrave leur problème.

- La prostitution. C'est beaucoup trop cher pour le niveau de vie du prolo moyen, en plus c'est bourré de maladies, et enfin ça ne comble pas le besoin principal de l'homme, à savoir qu'avant même de songer à vider sa queue, il a d'abord besoin d'amour.

- Les vieilles célibataires désespérées. Dites aussi "cougar". Elles sont vieilles, donc leur corps dégoûte les hommes, donc elles n'ont plus les moyens de faire les difficiles et acceptent d'avoir des rapports sexuels avec des jeunes mâles beta frustrés. Seulement, c'est assez difficile de bander dans une vieille chatte périmée. La plupart des mâle béta préfèrent la branlette plutôt que se taper une cougar.

- Les coureuses de passeport du tiers-monde. Echange fourreau contre passeport, ça va un temps mais en général ça dure pas. Le fourreau trompe le mari beta avec des mâle alpha, ce qui n'est pas une situation saine.

- Les charlatans qui vendent des méthodes miracle pour transformer le mâle beta en mâle alpha. Méthodes toujours bidon, quand on est un mâle beta c'est pour la vie, vous aurez beau vous mettre au bodybuilding, devenir riche et célèbre, vous resterez un gentil beta de merde, comme michael vendetta ou frank ribéry. Quand on est beta, c'est souvent pour des raisons d'éducation (les victimes du siècle, à ce propos, sont les fils de féministes), d'accidents de la vie, de gènes, de précaristion du travail et de chômage de masse, des raisons contre lesquelles on ne peut strictement rien.

- Les psychologues, vendus comme solution miracle à tous les malheurs du monde. Oui mais on vous a menti. Raconter votre vie à un branleur ne vous sauvera pas de votre vie de merde, tout ce qu'il vous proposera c'est des drogues qui rendent impuissant, ou de devenir pédé.

Bref il n'y a que des impasses. Que les mâles beta en aient conscience ou pas, ils ont la haine, d'où un besoin irrépréssible et compulsif de se venger sur un bouc-émissaire quelconque. Ca ne résout rien, mais il faut bien que la haine sorte. Alors ça se venge sur les immigrés, les chômeurs/précaires, les riches et/ou les pauvres, les pédés, les juifs, les bagnoles, sur n'importe qui en fait... et bien sûr sur les femmes, dont certaines font les frais de façon horrible, comme la petite Sohane.

Bien évidemment ils se trompent de cible. Surtout lorsqu'ils s'en prennent aux femmes. En fait dans cette affaire, tout le monde est baisé, les hommes comme les femmes. Les femmes qui font la queue devant les don juan alpha qui ont chacun une dizaine de gonzesses pour eux tout seuls, ben, faut qu'elles attendent leur tour, alors elles baisent pas souvent. Une fois vieilles, elles finissent seules comme des merdes. Elles sont donc bien niquées par le mode de vie sexuel "moderne" - en réalité primitif, la notion de couple en europe ne date que de la fin du moyen-âge, 13ème / 14ème siècle, ça n'a rien d'un mode de vie barbare et rétrogade.

Et puis là où les femmes sont vraiment bien baisées... c'est justement parce qu'elles sont mal baisées. Ce climat de tension entre les sexes, c'est pas compatible avec l'orgasme féminin. Ca crée un stress qui empêche les femmes de jouir, et ça rationne la plupart des mâles, ce qui les empêche de baiser comme des hommes. Bilan des courses: les deux tiers des françaises ont du mal à avoir des orgasmes, et la moitié des françaises de moins de 30 ans n'ont jamais connu l'orgasme.

Les pires couillonnés dans l'affaire, c'est pas les mâles, c'est les femelles.

Alors aux mâles beta qui me lisent, foutez la paix aux femmes, vengez-vous sur une cible valable, au lieu de faire chier des pauvres connes manipulées qui comprennent rien.

Les gars qui sont à l'origine de la régression à un comportement sexuel primitif dégueulasse, c'est ceux qui tiennent les médias grâce auxquels ils manipulent le peuple - hommes comme femmes. Parmi eux y'a un certain David Rockfeller, qui trouvait que le comportement sexuel civilisé n'était pas bon pour ses affaires, alors il a décidé d'en priver le peuple, tout en faisant croire que c'était dans l'interêt des femmes.

Ces gars sont pas accessibles. Si on peut pas tirer un missile dans la tête de la pieuvre médiacrate, on peut au moins foutre le feu à ses tentacules. Et alors là les cibles ne manquent pas:

- Les fils de pute qui bossent dans la presse "sexuée". Presse féminine comme masculine.

- Les fils de pute qui bossent pour le cinéma, grand vecteur de manipulation des foules.

- Les fils de pute qui nous bombardent d'idéologies sexistes. Les féministes ( isabelle alonso, caroline fourest, maia mazaurette... vous avez remarqué qu'en plus d'être moches vieilles et mal baisées, elles ont toutes des tronches de sadiques ? soyez sûrs que les cris de douleur des mâles beta leur procurent un plaisir pervers inavouable ). Mais aussi les hoministes: Eric Zemmour et autres connards du même genre (il va y'en avoir de plus en plus, on pourra rallonger la liste). Soyons paritaires.

Ca en fait des gens avec qui on pourrait et DEVRAIT faire joujou. Je ne parle pas de les tuer car le meurtre est un péché, mais on pourrait au moins les séquestrer et les humilier avec du cirage, des oeufs pourris, du goudron et des plumes, et envoyer les vidéos sur youtube pour bien leur foutre la honte... Y'a pas de mal à se défendre contre les pourris qui nous pourrissent la vie, en humiliant un moment ceux qui nous humilient tous les jours.

On commence quand ?

Posté par gauchofacho à 14:20 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 février 2011

Quand je suis bourré, je pisse sur les clochards.

Ne vous indignez pas, y'a plus pervers que moi, comme cette bande de bourgeois qui se paluchent sur les clodos avec des manières de pédés:

http://www.dailymotion.com/video/x78l4s_zemmour-face-a-augustin-legrand_news

A les entendre on pourrait les soupçonner de n'avoir jamais parlé à un sdf de leur vie.

Chez les gueux on est pas d'accord, on pense que la meilleure manière d'éradiquer la misère, c'est de s'organiser en escadrons de la mort pour nettoyer la ville avec de l'essence et des allumettes. Allez passer quelques minutes dans un foyer emmaus et vous allez vite comprendre: les clochards c'est con, c'est moche, c'est méchant, c'est alcoolique, ça çasse les oreilles avec leur musique de merde dans le métro, et en plus ça se paye le luxe de jouer les victimes alors qu'ils font chier tout le monde.

Soyez un peu humanistes une fois dans vos vies bande de connards ! Pour les hommes abandonnés il faut créer la SPC ( Société Protectrice des Clodos ). On les loge dans des cages, on leur coupe les couilles et on les euthanasie par injection. Brigitte Bardot est décidément pleine de sagesse.

Posté par gauchofacho à 15:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Declaration d'amour à Ariane Fornia.

Je viens d'être traumatisé par cette interview:

http://www.dailymotion.com/video/x42stj_zemmour-face-a-ariane-fornia_news

PUTAIN ! Mais bordel, si des pouffes de 18 ans comme Ariane Fornia ou Victoria Bedos y arrivent, moi aussi avec mon style de merde je pourrais devenir un grand écrivain qui passe chez Ruquier si je veux !

Ha oui mais merde, moi je suis pas fils de politicien ou de star du showbiz, et surtout je suis pas une jeune cochonne qui fait bander les vieux porcs. C'est pour ça que moi j'ai pas leur talent. Imaginez un morveux du même âge mais du sexe masculin écrivant le même genre de torche-merde, ben à moins de tomber sur un directeur de collection pédé, il serait discriminé à l'entretien du passage sous le bureau.

Bon... que dire de cette interview. Ca parle de soi-même. Il y'a un gag qui m'a fait hurler de rire à la fin: "trouvez-moi quelqu'un qui écrit comme moi." Wouah. Pendant toute l'interview tout le plateau s'est foutu de sa gueule sans qu'elle s'en rende compte, elle s'est prise pour la reine du diner de cons dont elle fut le dindon. C'est fou la grosse tête que ça peut chopper une grosse conne pas trop moche toujours courtisée par un parterre de lèche-culs crevards.

Y'a qu'un passage qui a retenu mon attention, quand Zemmour lui dit qu'elle est trop conne pour penser avec d'autres idées que celles de papa-maman. Mais c'est tout à fait compréhensible, elle allait quand même pas prendre le risque de se faire taxer de fille à papa qui crache dans la soupe, c'est démodé la rebellion contre papa-maman, tous les rappeurs ont martelé à la jeunesse que pour aujourd'hui pour être un vrai rebelle il faut vénérer ses darons et caillasser les pompiers. Elle est pas folle non plus Ariane.

Ariane, ma belle Ariane, si tu me lis (on peut rêver merde), je suis sûr qu'au fond de toi tu es comme tous les jeunes et que tu crèves d'envie de te démarquer des idées ringardes de papa-maman, alors si tu veux te rebeller contre tes vioques sans te farcir une étiquette infâmante qui ferait chuter ta popularité, la solution la plus radicale serait de tourner dans un porno bien sauvage où tu gueule comme une chienne à 4 pattes. Ta cote de popularité monterait au niveau de clara morgane, tu as tout à fait le profil pour faire ce métier, et tu foutrais la honte du siècle à tes connards de darons fachos qui t'ont forcé à penser comme une vieille conne.

Si tu es interessée par cette proposition, laisse-moi tes coordonnées.

Posté par gauchofacho à 15:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les vertus thérapeutiques de Booba.

Mon psy m'a dit que si je persiste dans ma folie socialo-misérabiliste je risque le suicide, vu qu'à chaque fois que j'achète un bout de pain je culpabilise pour les petits nègres et je me dis que je dois me tuer pour me punir d'être un sale blanc qui a des boulangeries alors que les petits nègres ils en ont pas.

Pour sauver ce qu'il me reste de santé mentale mon psy me propose la fachothérapie. Ca consiste à visionner des vidéos secrètes de mon idole Booba, prises en caméra cachée, où il avoue qu'en fait il en a rien à foutre des petits nègres qui crèvent la dalle et qu'il pense juste à s'en foutre plein les fouilles. La thérapie a été efficace.

Du coup maintenant je vais beaucoup mieux, moi non plus j'en ai plus rien à foutre des crevards du tiers-monde. Ils avaient qu'à apprendre à construire des clous et des marteaux pour construire des écoles et travailler à l'école et trouver du travail, ces sales feignants.

Oui je sais c'est du nazisme infâme dégueulasse, mais c'est pas ma mauvaise conscience gauchiste qui allait sauver ces pays de merde, alors finalement le nazisme c'est pas grave.

Posté par gauchofacho à 15:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]