Mon psy m'a dit que si je persiste dans ma folie socialo-misérabiliste je risque le suicide, vu qu'à chaque fois que j'achète un bout de pain je culpabilise pour les petits nègres et je me dis que je dois me tuer pour me punir d'être un sale blanc qui a des boulangeries alors que les petits nègres ils en ont pas.

Pour sauver ce qu'il me reste de santé mentale mon psy me propose la fachothérapie. Ca consiste à visionner des vidéos secrètes de mon idole Booba, prises en caméra cachée, où il avoue qu'en fait il en a rien à foutre des petits nègres qui crèvent la dalle et qu'il pense juste à s'en foutre plein les fouilles. La thérapie a été efficace.

Du coup maintenant je vais beaucoup mieux, moi non plus j'en ai plus rien à foutre des crevards du tiers-monde. Ils avaient qu'à apprendre à construire des clous et des marteaux pour construire des écoles et travailler à l'école et trouver du travail, ces sales feignants.

Oui je sais c'est du nazisme infâme dégueulasse, mais c'est pas ma mauvaise conscience gauchiste qui allait sauver ces pays de merde, alors finalement le nazisme c'est pas grave.